Notre histoire


 

Tissus en assemblage pour une courtepointe

Un héritage féminin

Depuis son enfance, Marilyn s'entoure de femmes qui ont su transmettre leur passion pour la couture. Élevée par sa grand-mère et ses tantes couturières, chaque instant se transformait en un prétexte pour sortir le fil et l’aiguille. Au fil des ans, ce cocon familial est devenu un lieu de transmission et d’exploration des matières, des textures et des couleurs.

 

Portrait Marilyn B. Armand

 

En 2017, après avoir déménagé dans les Cantons-de-l’Est, Marilyn fit la rencontre de France Verrier: une courtepointière chevronnée de l’organisation du Cercle de fermière. C’est lors de cette rencontre que Marilyn eut la piqûre pour l’art de la courtepointe. Cette méthode artisanale résonnait autant avec son histoire personnelle qu’avec ses valeurs. Aujourd’hui, Marilyn fait à son tour partie du Cercle de fermières de Cowansville et est reconnue officiellement en tant qu’artisane professionnelle des métiers d’art. Elle souhaite dorénavant faire rayonner ce patrimoine culturel traditionnellement pratiqué par les femmes du Québec et valoriser ce travail longtemps invisibilisé.